Orchestre baroque Les Passions

PROGRAMMES     AGENDA     PRESSE     DISCOGRAPHIE     VIDEOS 

LES PASSIONS, ORCHESTRE BAROQUE DE MONTAUBAN

Saluts c j j ader

Théâtre du Capitole © Jean-Jacques Ader

L’intention de la Musique est non seulement de plaire à l’Ouïe, mais d’exprimer les Sentiments, de frapper l’Imagination, d’affecter l’Esprit et de commander les Passions.Geminiani, The Art of Playing on the Violin, 1751

Créé par le flûtiste à bec Jean-Marc Andrieu à Toulouse en 1986, Les Passions – Orchestre baroque de Montauban, est en résidence à Montauban. Ensemble à géométrie variable, il est spécialisé dans la pratique des instruments d’époque. Sa démarche artistique concilie deux principes : le respect des techniques de jeu anciennes et l’interprétation dynamique du discours musical.

Répertoire

L’offre des Passions est très variée : petites formations instrumentales, grands oratorios, spectacles historiques (Une soirée chez Riquet, Soirée musicale chez Ingres), mêlant parfois diverses influences (Mirages des sons du sud, musiques taïwanaises des XVIIè et XVIIIè siècles).L’orchestre brille dans divers répertoires : musique baroque française (De Paris à Versailles, La dynastie des Couperin), italienne (Vivaldi fioritura), allemande (Le voyage à Lübeck, Une soirée à Potsdam), anglaise (Ayres and Dances)

Collaborations musicales

L’orchestre se produit seul ou en compagnie de chanteurs, sous la direction de son directeur artistique ou de chefs de chœurs qui l’invitent. Il collabore fréquemment avec des ensembles vocaux, le Chœur de chambre Les Eléments (dir. Joël Suhubiette) ou le Chœur du Capitole de Toulouse (dir. A. Caiani). Il propose d’originaux spectacles où il se plait à marier la musique avec le cinéma, le théâtre, la littérature, la danse, voire avec les arts de la table ! De 2004 à 2011, au cours d’une saison à Toulouse, il a développé divers aspects originaux de la musique baroque et accueilli des solistes renommés tels que S. Kuijken, P. Hantaï, E. Gatti, G. Laurens, I. Poulenard, R. Lislevand...

Une notoriété régionale, nationale et internationale

L’orchestre a été invité par l’Ambassade de France à Rome (Palais Farnèse) pour Suona francese,  et par  les festivals suivants : Oudemuziek d’Utrecht (Pays-Bas), Música, Historia i Art de Valence (Espagne), Música Antigua de Saragosse et s’est produit à Fès, Murcie, Santander, Bilbao, Alcoi, Amsterdam ainsi qu’en Suisse, en Hongrie… En France il est également reçu par de prestigieuses manifestations : Lessay, Sablé-sur-Sarthe, Pontoise, Lanvellec, Sylvanès, Rencontres de Musiques Anciennes en Midi-Pyrénées, Conques, Toulouse-les-Orgues, Sorèze, Strasbourg…ainsi qu’à l’Ile de La Réunion.

En 2011, 2013, 2015 l’orchestre a participé au festival Passions Baroques à Montauban dont J-M. Andrieu assure la direction artistique.

Le festival de La Chaise-Dieu a reçu trois fois Les Passions, pour son fameux triptyque consacré, à la scène comme au disque, au compositeur Jean Gilles. L’orchestre Les Passions, sous la direction de Joël Suhubiette, a accompagné le chœur Les Eléments pour l’anniversaire de ses 15 ans dans le Magnificat de Bach, concert suivi d’une tournée avec le Dixit Dominus de Hændel.

En 2013/2014 J-M. Andrieu et Les Passions ont partagé la scène du Théâtre du Capitole de Toulouse puis la clôture du Festival Baroque de Pontoise avec le Chœur du Capitole pour des Motets versaillais de Rameau et Mondonville. En 2014, invité par les Ambassades de France et les Alliances Françaises en Bolivie et au Pérou et avec l’aide de l’Institut Français, l’orchestre a effectué une tournée de six concerts au festival Misiones de Chiquitos, à La Paz, Lima et Cuzco.
Ce printemps 2016, Les Passions retournent en Amérique du Sud pour une tournée de sept concerts en Bolivie et au Chili.

Discographie

La politique d’édition des Passions avec le label Ligia (distribué par Harmonia Mundi) conduit à éditer un disque par an, chaque fois couronné de succès : Con voce festiva (Scarlatti), Vêpres vénitiennes (Porpora/Vivaldi), Noël baroque occitan avec les Sacqueboutiers, Beata est Maria, recueil de motets à trois voix d’hommes de M-A. Charpentier inédits pour la plupart.
Depuis 2008, Jean-Marc Andrieu s’attache à mettre en lumière les œuvres majeures du compositeur toulousain. Elles ont ainsi fait l’objet de trois parutions successives : Requiem (2008), Lamentations (2010) et Te Deum, Messe en Ré (2012). Le coffret des trois CDs est sorti en 2013. Concerts et enregistrements réunissent Les Passions, Les Eléments, Anne Magouët, Vincent Lièvre-Picard, Bruno Boterf ou Jean-François Novelli ainsi qu’Alain Buet.

FolieS ! est le premier CD purement instrumental de l’orchestre, il permet de mettre en valeur l’instrument de prédilection de son directeur musical : la flûte à bec.

Découverte du patrimoine musical régional

Par ses recherches approfondies, tant musicologiques qu’historiques, et son important travail de restitution de partitions oubliées ou perdues, J-M. Andrieu s’impose comme le spécialiste de Jean Gilles. En octobre 2016, pour les 30 ans de l’Orchestre, un colloque d’envergure internationale sera organisé en partenariat avec l’Université Toulouse Jean-Jaurès. A cette occasion l’on découvrira trois Grands Motets inédits du compositeur avignonnais Antoine-Esprit Blanchard lors de divers concerts dans la nouvelle grande Région et au-delà. Le disque sortira en parallèle.

J-M. Andrieu poursuit passionnément son travail de découverte et de restitution du patrimoine régional (Toulouse, Ducs d’Aiguillon, Montauban, Provence, Languedoc,…).

Résidence et soutiens

L’orchestre Les Passions est en résidence à Montauban ; il est subventionné par la Ville de Montauban, la Communauté d’Agglomération du Grand Montauban, le Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne et la Ville de Toulouse. L’ensemble est aidé par la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et par le Ministère de la culture et de la communication/Préfet de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, ainsi que par la « réserve parlementaire de Valérie Rabault, députée ». Il reçoit régulièrement le soutien de la Spedidam, de l’Institut Français et de l'Adami pour ses enregistrements. Il est membre du Profedim et de la Fevis.

DIRECTION MUSICALE : JEAN-MARC ANDRIEU

Festival Oudemuziek d’Utrecht (Pays-Bas) © Joyce Vanderfesteen

J m andrieu2 utrecht c j vanderfesteenJean-Marc Andrieu débute ses études musicales au Conservatoire National de Région de Toulouse où il obtient rapidement les premiers prix de flûte à bec, musique de chambre et solfège. Poursuivant des études de musicologie à Toulouse, il se passionne pour la musique ancienne et part se perfectionner dans le jeu de la flûte à bec et l’interprétation au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam auprès des plus grands spécialistes mondiaux. Il est titulaire des certificats d’aptitude de flûte à bec, de direction de chœur et de directeur de conservatoire.  
Il est directeur du Conservatoire de Montauban depuis 1991. En 1986, il crée à Toulouse un ensemble instrumental baroque dont la notoriété ne cessera de grandir, et qui deviendra en 1991 l’Orchestre Baroque de Montauban, puis Les Passions en 2003. A la tête de cet ensemble il est régulièrement invité par de nombreux festivals prestigieux.       
En 2008, J-M. Andrieu reçoit L’Orphée d’or à l’occasion du 50è anniversaire de l’Académie du disque lyrique à l’Opéra Bastille, en 2009 le Coup de Cœur de l’Académie d’Occitanie des Arts, Lettres, Sciences et Traditions Populaires à Toulouse, en 2010 le Prix Charles Mouly de l’Académie des Arts, Lettres et Science de Languedoc dans les salons du Sénat à Paris.

Au-delà des grands ouvrages (Passion selon Saint-Matthieu de Bach) et d’œuvres connues (Quatre saisons de Vivaldi) du répertoire baroque, J-M. Andrieu s’attache à faire revivre des œuvres inédites ou oubliées et montre une âme de découvreur de partitions rares pour lesquelles il réalise un très important travail de restitution. Son intégrale, à la scène comme au disque, des œuvres majeures de Jean Gilles est une référence de portée internationale.
Sa double compétence de chef d’orchestre et chef de chœur, l’amène à diriger régulièrement à des programmes et des enregistrements de musique baroque ou lyrique tant en France qu’à l’étranger. Il est fréquemment sollicité au titre de membre de jury de concours.