Pierre Réach - Presse

PROGRAMMES     DISCOGRAPHIE     PRÉSENTATION     VIDEOS     AGENDA         

« Sans doute Pierre Réach est né avec un clavier dans son berceau. Il l'a encore fait sentir à son public dimanche soir lors d'une interprétation fabuleuse des Variations Goldberg. Plus qu'une interprétation il a livré une véritable incarnation de cette œuvre ». L'Est Républicain


« C’est un défi inconcevable pianistiquement, que nous a offert le pianiste Pierre Réach. Avec Beethoven, la sonate dite La Tempête puis la Hammerklavier en première partie et la sonate de Liszt en seconde partie. Le public est resté figé devant la vertigineuse ascension de ce récital ». Franck Ciup. Festival Lisztomania


« Préparer l’écoute de la magistrale Sonate opus 106 par les six brèves Bagatelles opus 126 de Beethoven témoigne déjà de l’intelligence et de la rigueur de l’interprète. Avec une fabuleuse maîtrise de l’instrument, clarté absolue de l’articulation, lumière et vitalité du discours, sens architectural, Pierre Réach construit savamment l’édifice devenu légendaire. Une interprétation de référence ». Philippe Andriot, Le Tout Lyon


« Une place de choix parmi les artistes de sa génération.» Gérard Condé, Le Monde


« Rien qui ne soit mûrement réfléchi et parfaitement maîtrisé.» Jacques Doucelin, le Figaro, Récital au Théâtre des Champs Elysées


« Variations Goldberg, Salle Gaveau : L’approche de Pierre Réach est particulièrement représentative. Une virtuosité élégante, les mains courant les unes sur les autres comme si tout allait de soi, un son brillant qui rejoint parfois le clavecin, et, en même temps, une sorte de bonheur profond tandis que se découvrent les polyphonies dans toute leur richesse et leur complexité. Toutes les reprises sont faites ; le temps s’écoule alors dans une sereine plénitude.» Michele Worms, La Lettre du Musicien


« Pierre Réach met la « Fantastique » dans son piano. Il réitère le tour de force qu’il réussit au festival Berlioz. Son piano est superbe et sait traduire le choc émotionnel de Liszt qui transcrivit la Fantastique dans la foulée de la création. Presque une autre œuvre. » Jacques Doucelin, Le Figaro


 

« Pierre Réach, sculpteur de sons. Un des pianistes français à suivre les yeux fermés. Mais les oreilles bien ouvertes ! » Antoine Livio, Le Quotidien de Paris

 

« Pierre Réach est l’un de nos meilleurs musiciens. Il le rappelle ici avec une version aussi intelligente et rigoureuse que sensible des Variations Goldberg, une épreuve de vérité pour tous les pianistes.» Gérard Mannoni