Quatuor Henschel - Presse

PRÉSENTATION     PROGRAMMES     DISCOGRAPHIE   VIDEOS    AGENDA          

« Exubérant et intime »

Le quatuor à cordes Henschel a prouvé, par son extraordinaire coordination, sa brillante technique et par sa grande sensibilité qu’il faisait partie des meilleurs quatuors au monde.

Les quatre musiciens jouaient comme un seul corps et ont mis en valeur le côté exubérant et intime du répertoire classique et contemporain. Les applaudissements ne sont pas arrêté... !

(2 décembre 2014 Rachel Einarsson, Critique parue dans le journal danois Jyllands-Posten , 6 étoiles, rarement décernées)


Le quatuor Henschel expose l’équilibre nécessaire dans la musique et dans la vie

Nous cherchons tous l’équilibre dans notre vie…et nous avons trouvé cet équilibre lors du Music Guild Concert à la Daniel Recital Hall. Ce quatuor Henschel est un ensemble magnifiquement équilibré.

Chaque musicien connait son rôle et le rempli parfaitement. Fondé par trois membres de la même famille, on pouvait s’y attendre. Mais l’un des trois a quitté le groupe laissant le premier violoniste Christoph et l’altiste Monika Henschel. Il y a quelques années Daniel Bell a remplacé Markus, le second violoniste. En revanche, depuis le début, le violoncelliste Mathias Beyer-Karlshoj fait partie de ce quatuor.

Personne ne veut dominer, même pas Christoph. Sa sonorité « argentée » est parfaitement capable de porter les grands moments musicaux, mais il peut également se mettre en retrait en laissant les projecteurs sur les autres, selon les exigences et les phrases musicales.

Il est très passionnant d’observer ce groupe en action, modèle idéal d’un ensemble qui collabore et qui joue et respire comme un corps dans chaque expression musicale.

… Le succès des Henschel, basé sur leur jeu supérieur et soudé, a été renforcé par leur choix de trois œuvres très différentes, lequel a mis en valeur chacun des musiciens. Des interprétations « cool et classique » dans le Mozart, « piquantes et agressives » dans le Janacek et « musclées » dans le Beethoven ont créé une soirée de musique de chambre profondément agréable, type de soirée que nous attendons de la Music Guild. Jim Ruggirello, Gazette Columnist, 19 mars 2015