Jean-Baptiste Fonlupt - Pianiste

 PRESSE       PROGRAMMES       DISCOGRAPHIE       VIDEOS       AGENDA

114

Le piano de Jean-Baptiste Fonlupt sillonne toutes les contrées, tous les genres, de la musique baroque aux musiques d’aujourd’hui. Un œil sur ses concerts à travers le monde dessine le portait d’un insatiable chercheur, profond, ouvert à tous les vents, les régions, les esthétiques. Sa technique, très sûre, lui permet une concentration absolue, une absorption totale dans l’univers musical, « avec cette fine manière de timbrer, ces plans sonores pensés, sa sonorité ardente comme venue des profondeurs, qui sont sa marque » (Bertrand Boissard, Diapason). « Son interprétation raconte, étonne et mêle poésie, feu et rêve » (Alain Cochard, ConcertClassic).

Récemment invité de prestigieux orchestres, tels que l’Orchestre du Mariinsky sous la direction de Valery Gergiev et l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine sous la direction de Paul Daniel, la pianiste Jean-Baptiste Fonlupt a étudié au Conservatoire National Supérieur de musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto et la Hochschule Hanns Eisler de Berlin dans la classe de Michael Endres. Il a également reçu l’enseignement de Georges Pludermacher, Yonty Solomon et Elisso Virssaladze au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.

Les grandes salles de concert comme le Théâtre des Champs-Elysées, l’Auditorium de Bordeaux, le Beijing Forbidden City Concert Hall ainsi que de nombreuses salles en Chine, le Salamanca Hall au Japon, le Théâtre Mariinsky à Saint-Petersbourg, et le Simon Bolivar Concert Hall à Caracas l’ont accueilli. Il se produit régulièrement dans des grands festivals en France tels que le Festival Berlioz, Piano aux Jacobins, les Lisztomanias de Châteauroux, l’Esprit du Piano à Bordeaux, le Festival Chopin de Nohant, Piano en Valois, Liszt en Provence, Solistes à Bagatelle, et dans de nombreux pays comme l’Italie, la Belgique, l’Allemagne, les Etats-Unis, ou la Corée.

Sa discographie va des sonates de Carl Philipp Emanuel Bach aux pièces rares de Franz Liszt, auxquels s’ajoutent des enregistrements consacrés à Frédéric Chopin, Robert Schumann, et dernièrement un disque Live édité par le label L’Esprit du Piano. Ses disques obtiennent les récompenses les plus élogieuses dans des magazines tels que Diapason, Classica ou Gramophone et sont régulièrement diffusés sur les ondes: « Sens juste des proportions, chant intime et profond, finale plein de panache, véritablement chevaleresque. Bravo! » (Bertrand Boissard, Magazine Diapason). Son disque CPE Bach est élu « coup de cœur » par Philippe Cassard sur France Musique: « Ce disque est tout simplement fantastique. Le son, le phrasé, la délicatesse, le tact, l’élégance, tout y est. ». Arnaud Drillon écrit dans Classica au sujet de son disque Liszt: « Le petit recueil des Trois Apparitions est servi par un toucher délicat et précis, sur fond de virtuosité. Quelle majesté dans le jeu de Jean-Baptiste Fonlupt ! Son Liszt est puissant, convaincu et sûr. ».

Un documentaire pour la création en première mondiale de « Anamorphoses », pièce concertante pour piano et orchestre du compositeur Joseph-François Kremer, avec l’Orquesta Sinfónica Simón Bolívar sous la direction de Christian Vásquez, a été produit par la chaîne musicale Mezzo. Son intérêt pour la musique contemporaine l’amène par ailleurs à créer plusieurs pièces de la compositrice française Florentine Mulsant, dont 11 préludes et sa sonate pour violoncelle et piano.