Jean Muller - Presse

PRESENTATION     DISCOGRAPHIE     PROGRAMMES     VIDEOS     AGENDA

2021

Article 1

Pizzicato - Zwischen leisem Humor und Tragik ICI - février
Pizzicato 5 croche



2020

CLASSIQUENEWS.COM Entretien avec Jean Muller, piano. A l’occasion de son 2è volume des Sonates de Mozart édité par Hänssler (février 2020) Lire l'article en intégralité ICI

idFM Vivaldi par Ophélie Gaillard et le Pulcinella Orchestra, le second volume des sonates de Mozart par le pianiste Jean Muller, Brahms par le clarinettiste Florent Héau, le violoncelliste Jérôme Pernoo, le pianiste Jérôme Ducros et le Quatuor Voce, Richard Strauss par la soprano Diana Damrau et Mariss Jansons au pupitre de l’Orchestre de la Radio Bavaroise. Ecouter en intégralité ICI

Audiophile 2020


Après un premier opus sorti l’an passé, revoici donc le deuxième volet des sonates pour piano de Mozart interprétées par Jean Muller. Cette   fois-ci, le choix s’est porté sur les sonates K311 (en ré majeur), K282 (mi bémol), K279 (ut majeur) et K284 (ré majeur)... Lire l'article en intégralité ICI

Pizzicato Excellents enregistrements avec les Solistes Européens Luxembourg Lire l'article en intégralité ICI

Concert Elbphilharmonie Jean Muller’s wonderful Mozart performances grace the Elbphilharmonie Lire l'article en intégralité ICI

Mozart sur Classiquenews CD événement, annonce. MOZART : JEAN MULLER, piano (Sonates K311, K282, K279, K284 – 1 cd Hänssler) Lire l'article en intégralité ICI

Farrenc sur onlinemerker CD LOUISE FARRENC: Symphonie Nr. 1, Ouvertüren, Grandes Variations sur un thème du comte Gallenberg; NAXOS Lire l'article en intégralité ICI

France Musique "Au menu aujourd'hui : un florilège d’œuvres baroques virtuoses par Dmitry Sinkovsky et l'ensemble Il Pomo d'Oro, des pièces chambristes de Beethoven et Schubert par l'ensemble Il Tetraone, le deuxième volume des Sonates pour piano de Mozart par Jean Muller..." Ecouter en intégralité ICI

Articles

2019

Musicologie.org "Il est aujourd’hui un pianiste renommé et étonnant, boulimique de répertoire, semblant ne prendre plaisir qu’à ce qu’il y a de plus techniquement difficile, pas moins que L’escalier du diable de György Ligeti pour le petit déjeuner ou le bis de concert." Lire l'article en intégralité ICI

Vieillecarne.com, Jean-François Robin "La fantaisie en do mineur K475 commence adagio par une solennité que Jean Muller rend presque beethovenienne par la puissance de ses graves dans les accords, sa main gauche fera preuve d’une belle force durant tout le récital. A partir de l’allegro, la mécanique de la virtuosité se met en branle et la main droite tricote allègrement le clavier, dommage que parfois la pédale dissolve un peu le fil de la mélodie qui demande à être limpide de bout en bout. Quand Mozart resurgit avec sa profondeur si légère, l’instant se suspend et le sublime de la musique explose, comme si on tranchait l’ombre de la lumière avec un couteau acéré." Lire l'article en intégralité ICI

Blog Mediapart, Lire l'article en intégralité ICI

Valeurs Actuelles - 14 février

Valeurs actuelles


 

5 étoiles Classica dans le numéro de mars pour le cd Mozart "Malicieux, jovial, voire vif dans le choix des tempos, jamais percussif, il attache du prix à la subtilité des transitions, la liberté des phrasés, et évite par son choix varié des tonalités la propension à l'ennui" Michel Le Naour

 5etoilesclassica


"Énergie et vitesse, légèreté et envie d’avancer, précision du détaché et habiles respirations dans le flux narratif – la sonate peut bien paraître par instants fastidieuse, Jean Muller parvient à la sublimer pour captiver ses spectateurs." Bertrand Ferrier Lire l'article ICI


"Chevauchée fantastique. Une expérience hors normes menée avec autorité par un authentique lisztien." Michel Le Naour, concertclassic.com Lire l'article ICI


"Idées claires, jeu ample s’adaptent à toutes les périodes et tous les styles avec une facilité qui ne laisse à aucun moment deviner l’important travail que suppose une telle aisance." Etienne Moreau, Diapason


"Mise en abyme des œuvres, jeu réfléchi, vertige garanti." Pierre Gervasoni, Le Monde